72e Festival de Locarno

La Lettre AFC n°299

La 72e édition du Festival de Locarno se déroulera du 7 au 17 août 2019, sous la nouvelle direction artistique de la Française Lili Hinstin qui succède ainsi à l’Italien Carlo Chatrian. Parmi les cinq sections compétitives, les quatre non compétitives et les sections parallèles, sont programmés trois films photographiés par des membres de l’AFC.

« Tous les choix d’une première édition sonnent comme des manifestes. J’espère que ce sera le cas pour moi et vous présenter pour ma première édition en tant que directrice artistique une ligne éditoriale à la fois claire et précise et en même temps éclectique, ouverte à tous les genres, à tous les continents, à toutes les représentations. (...) En parcourant le vaste programme de Locarno72, avec ses figures tutélaires et ses paris, nous avons l’espoir d’avoir repoussé quelques frontières et dépassé, grâce au cinéma, nos certitudes pour vous proposer les questions incertaines mais palpitantes de notre présent.
Cette édition est dédiée à Freddy Buache, infatigable défenseur du CINÉMA, visionnaire mélancolique et batailleur, qui disait “il faut planter du cinéma ici comme on plante du froment” » (L. H.)

Parmi les hommages rendus cette année, citons :
- le Pardo d’onore Manor au réalisateur américain John Waters
- l’Excellence Award au comédien sud-coréen Song Kang-ho
- le Leopard Club Award à la comédienne Hilary Swank
- le Pardo alla carriera au réalisateur suisse Fredi M. Murer
- le Vision Award Ticinomoda à la monteuse franco-américaine Claire Atherton

Présidé par la cinéaste et romancière Catherine Breillat, le jury de la Compétition internationale sera composé de la productrice Ilse Hughan (Pays-Bas), du critique cinématographique Emiliano Morreale (Italie), du comédien Nahuel Pérez Biscayart (Argentine) et de la cinéaste Angela Schanelec (Allemagne).

Parmi les films sélectionnés dans les différentes sections :
Piazza Grande
- Camille, de Boris Lojkine, photographié par Elin Kirschfink, AFC

Moving Ahead
- Un film dramatique, d’Éric Baudelaire, photographié par Claire Mathon, AFC

Dans le cadre d’un hommage à Bruno Ganz
- L’Éternité et un jour, de Theo Angelopoulos (1998), photographié par Yorgos Arvanitis, AFC, GSC.

Et aussi :
Piazza Grande
- Adoration, de Fabrice Du Welz, photographié par Manu Dacosse, SBC
- La Fille au bracelet, de Stéphane Demoustier, photographié par Sylvain Verdet
- Lettre à Freddy Buache, de Jean-Luc Godard, photographié par Jean-Bernard Menoud

Compétition internationale
- Les Enfants d’Isadora, de Damien Manivel, photographié par Noé Bach
- Terminal Sud, de Rabah Ameur-Zaïmeche, photographié par Irina Lubtchansky

Compétition Cinéastes du présent
- Merveilles à Montfermeil, de Jeanne Balibar, photographié par André Chemetoff

Léopards de demain
- Frisson d’amour, de Maxence Stamatiadis, photographié par Marine Atlan

Compétition nationale
- Aline, de Simon Guélat, photographié par Augustin Barbaroux

Programmation "Shades of Black"
- Dainah la métisse, de Jean Grémillon (1931), photographié par Georges Périnal.

A noter encore que dans la nouvelle catégorie Unknown Pleasures - qui « met en valeur les nouvelles restaurations et permet la redécouverte émouvante de regards qui renaissent du passé pour dire quelque chose de notre présent » -, seront projetés :
- Charles mort ou vif, d’Alain Tanner (1969), photographié par Renato Berta
- Le Grand soir, de Francis Reusser (1976), photographié par Renato Berta
Ces restaurations ont été supervisées par Renato Berta.