Rétrospective Kenji Mizoguchi en huit films restaurés

La Lettre AFC n°300

La récente restauration en 4K ou en 2K de huit films réalisés par Kenji Mizoguchi dans les années 1950 offre l’occasion, grâce à Capricci Films, de voir ou revoir en salles depuis le 31 juillet ces chefs-d’œuvre du maître japonais photographiés pour sept d’entre eux par Kazuo Miyagawa. Cette restauration en copies numériques - qui sera prochainement suivie d’une nouvelle édition DVD-BluRay -, est le fruit de la collaboration entre Kadokawa, société de production qui a absorbé les anciens studios Daiei, et la Film Foundation créée par Martin Scorsese.
https://vimeo.com/340012392

Films restaurés en 4K :
- Les Contes de la lune vague après la pluie (1953), photographié par Kazuo Miyagawa
- Les Amants crucifiés (1954), photographié par Kazuo Miyagawa
- L’Intendant Sansho (1954), photographié par Kazuo Miyagawa
- La Rue de la honte (1956), photographié par Kazuo Miyagawa

Films restaurés en 2K :
- Miss Oyu (1951), photographié par Kazuo Miyagawa
- Les Musiciens de Gion (1953), photographié par Kazuo Miyagawa
- Une femme dont on parle (1954), photographié par Kazuo Miyagawa
- L’Impératrice Yang Kwei Fei (1955), photographié en Eastmancolor par Kohei Sugiyama

Cette rétrospective est programmée dans trois salles parisiennes (Champo, Louxor et MK2 Bastille) ainsi que dans douze villes de province.

  • Lire ou relire l’article sur Kazuo Miyagawa à l’occasion de la rétrospective qui lui fut consacrée par le MoMa de New York, en avril 2018.
  • A propos de L’Impératrice Jang Kwei Fei, le premier film en couleurs de Kenji Mizoguchi, on pourra consulter l’article de Delphine Simon-Marsaud sur le site Internet de la Cinémathèque française : "Mizutani / Mizoguchi : décors et costumes de L’Impératrice Yang Kwei Fei".